Le Patrimoine Mondial de l’UNESCO: Après Lavaux, Le Locle – La Chaux-de-Fonds?

10 septembre 2007 at 9:16 (Culture, Suisse)

Les côteaux de Lavaux se préparent à célébrer leur entrée dans le Patrimoine Mondial de l’UNESCO qui a eu lieu le 28 juin de cette année (Le Temps, le 11.07.2007). C’est l’occasion de rappeler que les villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds pourraient bien être le 8ème site suisse à rejoindre les 851 biens qui constituent actuellement la liste de l’UNESCO.

En 2004, les villes ont été présentées sur la liste indicative suisse qui comporte les sites susceptibles d’être inscrits au Patrimoine. C’est l’Office fédéral de la Culture qui est chargée de la rédiger. Nos villes ne sont bien sûr pas seules sur cette liste qui comporte, entre autres, des oeuvres urbaines et architecturales de Le Corbusier, dont la Villa Turque et la Villa Blanche à La Chaux-de-Fonds! Un seul site présenté en 2004 a déjà rejoint le Patrimoine, il s’agit justement de Lavaux.

Mais pourquoi donc les villes de nos Montagnes pourraient entrer dans cette gigantestque institution qu’est le Patrimoine Mondial de L’UNESCO à côté de géants touristiques comme les Pyramides de Guizeh et le Machu Picchu au Péru?

Et bien car contrairement à de nombreuses idées reçues, nos villes renferment un patrimoine urbanistique et culturel tout à fait incomparable pompeusement appelé « urbanisme horloger ». Effectivement, c’est l’horlogerie qui a modelé les deux villes pendant tout le XIXe siècle et une bonne partie du XXe. Les maisons, si typiques des espaces urbains des Montagnes, ont été une réponse au développement rapide de l’industrie horlogère (peu coûteuses et efficaces pour acceuillir la main-d’oeuvre). Si ces dernières ont souvent été considérées comme laides, qui peut encore le penser après les nombreuses rénovations qui ont permis de les remettre considérablement en valeur? De plus, comparez-les une minute aux affreux blocs des autres villes suisses (des cages à lapin, on pourrait dire) ou aux quartiers résidentiels de banlieues qui offrent exactement les même avantages (grande surface d’habitation et jardin) sans inclure la proximité du centre-ville qui simplifie considérablement la vie des habitants du Locle ou de La Chaux-de-Fonds. Il serait temps de cesser de croire que seules les villes médiévales sont belles et d’essayer de comprendre la singularité et la beauté de notre patrimoine, issu de l’industrie, certes, mais qui mérite d’autant plus d’attention. Nos villes sont des espaces extrêmement cohérents et c’est ce qui les rend si spéciales. Ne loupez pas la première journée du patrimoine horloger le 3 Novembre afin de découvrir les secrets de nos cités!

Concernant la suite des événements, les deux villes devraient présenter leur dossier de candidature à Paris à la fin de cette année et la décision tombera dans le courant de 2009. Si les villes sont retenues, il est à prévoir que le tourisme, plutôt inexistant actuellement (et c’est regrettable) pourrait enfin se développer en mettant en avant la richesse culturelle de la région. Si l’UNESCO reconnaît la valeur de notre patrimoine, plus personne ne se risquera à dire que La Chaux-de-Fonds ou Le Locle sont des villes moches!

Allez visiter le très bon site internet de la candidature pour plus d’infos: http://www.urbanisme-horloger.ch

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :